Alerte Arménie: Ecrivez au Conseil de l'Europe

Mis à jour : oct. 8


Hyestart vous invite à envoyer l'exemple de courriel ci-dessous à la Secrétaire générale du Conseil de l'Europe Marija Pejčinović-Burić à l'adresse suivante: Miroslav.PAPA@coe.int (copier et coller dans un nouvel email)


Il est grand temps que le Conseil de l'Europe mette fin à sa position de neutralité toxique et prenne des mesures pour exclure la Turquie et l'Azerbaïdjan du Conseil de l'Europe.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Titre proposé: A l'attention de Mme Pejčinović-Burić: Guerre contre les Arméniens: Mettre un terme à la neutralité toxique et suspendre la Turquie et l'Azerbaïdjan


Madame la Secrétaire générale,

Votre homologue de l'Organisation des Etats Américains (OEA) a condamné en des termes on ne peut plus clair l'agression le 27 septembre 2020 de l'Artsakh par l'Azerbaïdjan avec le soutien plein et entier de la Turquie. Comme le Président Macron l'a rappelé les 1 et 2 octobre 2020, la présence en Azerbaïdjan de combattants djihadistes ayant transité par la Turquie (Ganziantep) est avérée.

Pourquoi est-il important de condamner cette guerre d'agression préméditée à l'encontre des Arméniens ? Si l'Azerbaïdjan et la Turquie cessaient de se battre, il y aurait la paix, immédiatement. Si l'Arménie cessait de se battre, il y aurait a minima un nettoyage ethnique. Au pire un génocide, comme en 1915. Le fait de ne pas nommer l'agresseur est la preuve d'une neutralité toxique qui a pour effet de faire oublier le bilan désastreux de l'Azerbaïdjan, une dictature héréditaire riche en pétrole, et de la Turquie, une quasi-dictature dirigée par le même homme depuis 2003, sans reconnaître que l'Arménie et l'Artsakh sont, au contraire, des démocraties.

Les demandes par l'Arménie de mesures provisoires à l'encontre de l'Azerbaïdjan et de la Turquie au sujet du conflit du Haut-Karabagh ont été accordées par la Cour européenne des droits de l'homme, ce dont nous nous félicitons. Cela est nécessaire, mais pas suffisant. Nous attirons en effet votre attention sur le fait qu'Amnesty International a confirmé le 5 octobre l'utilisation de bombes à sous-munitions par l'Azerbaïdjan sur les populations civiles de la capitale Stepanakert, ce qui constitue une grave violation du droit international humanitaire.

Madame la Secrétaire générale, nous vous appelons par conséquent à :

· condamner la Turquie et l’Azerbaïdjan dans leur guerre d'agression contre l'Arménie;

· condamner leurs crimes de guerre;

· entamer les démarches visant à l'exclusion de ces deux pays du Conseil de l'Europe;

· exprimer votre solidarité avec le peuple de l'Artsakh.

La Russie a été suspendue de l’Assemblée du Conseil de l'Europe de 2000 à 2001 à cause de sa politique en Tchétchénie, puis en 2014 à la suite de l’annexion de la Crimée et de la guerre dans le Donbass. La politique de l'Azerbaïdjan et de la Turquie à l'encontre des Arméniens, planifiée, criminelle et visant à vider le territoire de l'Artsakh de sa population arménienne, mériterait a minima une suspension immédiate de ces deux pays aux titres des articles 8 et 9 des statuts du Conseil de l'Europe pour violations répétées de l'article 3.

Nous vous remercions de l'attention que vous porterez rapidement à cette question et restons à votre disposition pour de plus amples informations.


Cordialement,


Signature


Email SG CdEpdf
.pdf
Download PDF • 36KB

151 vues

© Hyestart 

E-mail:​​ contact@hyestart.org

Association Hyestart CH - 1200 Genève

CCP - 14-809507-5