Le Fonds Vartanouche Krikorian pour la création littéraire arménienne contemporaine et la liberté de publier

Le fonds comprend notamment une bourse de traduction ("la bourse de traduction Vartanouche Krikorian") dont le but est de promouvoir au plan international la fiction arménienne qui a une résonance sociale et/ou politique contemporaine en Arménie.

 

Pour se faire, nous: 

 

  • sélectionnons les travaux des auteurs de fiction arménienne récente répondant aux critères de la bourse.

  • assurons la traduction en langue française des travaux sélectionnés. 

  • facilitons la publication et la diffusion desdits trravaux en partenariat avec un éditeur.

Afin de soutenir la vitalité de la création littéraire en langue arménienne, le fonds s'est engagé dans une action de soutien à la relance du centre PEN de PEN International en Arménie. De même, le fonds a permis à Hyestart de se rendre à la foire du livre de Francfort ou la fête du livre de Erevan.

A moyen terme, le fonds ambitionne de mettre en place, en partenariat avec des partenaires arméniens sur place, un enseignement d'écriture créative en langue arménienne dans le domaine de la fiction (qui a une résonance sociale et/ou politique) et de publier ou de concourir à faire publier les meilleurs textes sélectionnés à l'issue de l'enseignement - qui pourrait prendre la forme d'ateliers d'écriture - par un jury de spécialistes. 

Enfin, le fonds soutient la liberté de publier, notamment en Turquie où elle est plus que jamais menacée. 

Le premier livre soutenu par la bourse du Fonds Vartanouche Krikorian sort le 17 septembre 2020 aux Editions Parenthèses (collection: Diasporales). ISBN: 978-2-86364-356-3

Il s'agit du livre Au-revoir, Piaf" d'Aram Pachyan dont la traduction d'Anahit Avetissian a été réalisée grâce au fonds Vartanouche Krikorian. 

Sur le livre: 

Au revoir, Piaf n’est pas un livre sur l’univers militaire, il s’intéresse surtout aux relations humaines dans un milieu clos. « Piaf » est le surnom de l’un des protagonistes, mais aussi le nom du chat, symbole de liberté à travers la référence à l’oiseau. Plusieurs destinées se côtoient, avec des rapports humains violents. Le narrateur est revenu depuis plusieurs mois, mais il est poursuivi par ses souvenirs d’une armée aux méthodes héritées de l’époque soviétique, loin des images héroïques de jeunes soldats censés garder les frontières de leur pays. Il ne peut revenir dans la vraie vie, retrouver une existence normale, travailler. 


Tous les personnages sont tour à tour victimes d’une situation oppressante. L’auteur reconstitue le tableau comme un puzzle dans lequel il perd le lecteur et le rattrape, la langue oscillant de la première à la deuxième personne. Les mythes, figures et objets iconiques s’égrènent au fil du récit : l’album Final Cut des Pink Floyd, les gravures de Dürer, la Ford Mustang, Zidane, Mickey… 


Les personnages de Pachyan sont des êtres sensibles, au riche monde intérieur, qui ne se fondent pas dans la société alentour : ce sont des Robinson. L’écrivain ne cherche pas à transmettre un quelconque message, il soulève des questions.

Le livre a été traduit en anglais (Good Bye Bird) et sera publié en arabe aux éditions Al-Arabi (Le Caire). Un opéra tiré du livre sera créé à Munich en 2020 (musique Arsen Babajanyan, chorégraphie Lyuba Avakova). (source: Ed. Parenthèses). 

Sur l'auteur: 

Aram Pachyan (né en 1983) est le jeune écrivain le plus lu ces dernières années en Arménie. Hyestart, qui s'est rendu à la fête du livre d'Erevan en novembre 2019, a aisément pu le constater. D’abord remarqué pour ses nouvelles parues dans les revues littéraires d’avant-garde, il est devenu l’une des figures de la littérature contemporaine arménienne. Après avoir écouté son père chirurgien lire Jack London, il s’est nourri de Miller, Musil, Claude Simon, Michel Ange, Bach, Wenders…
Même s’il s’attache à la mémoire et aux souvenirs, notre époque le fascine, balançant entre virtuel et réalité.

Pour le fonds Krikorian, cette sortie marque l'aboutissement d'une belle aventure de près de trois ans. D'autres projets sont déjà dans les tuyaux. Nous vous tiendrons informés!

© Hyestart 

E-mail:​​ contact@hyestart.org

Association Hyestart CH - 1200 Genève

CCP - 14-809507-5